Christine MERLE

 

Conférencière diplômée d’Etat                                                                                                             137, rue Pelleport

DEA d’Archéologie                                                                                                                              75020          PARIS

Licence d’Histoire de l’Art, Licence d’Histoire                                                                                        ( 01 46 36 41 13

Membre d’une Association agréée, acceptant à ce titre                                                                              E-mail : chris.merle@wanadoo.fr

Le règlement des honoraires par chèque

                                              

                                                                                                                                                   Site Web : http://merle.visites.free.fr

 

 

 

 

JANVIER

 

Jeu 4 - Intérieurs de synagogues et quartier juif du Marais. Restaurants cacher, librairies pieuses, synagogue avec rouleau de la Tora, arche d’alliance… dans ce quartier très vivant, nous retracerons l’histoire des communautés juives parisiennes et les coutumes séfarades et ashkénazes.  14h30, M° Saint-Paul. 12€ + 5€ pour la synagogue

 

Lun 8 - Salons Napoléon III de l’Hôtel Le Marois.  Situé au cœur du triangle d’or parisien, en face du Grand Palais, ce prestigieux hôtel particulier a réouvert ses portes très récemment après des travaux de rénovation. Il a été réalisé pour un farouche partisan de l’Empire au moment même où le quartier devient le haut lieu de l’élégance. 14h précises devant le 9-11 avenue Franklin Roosevelt (30 places). 12€ + 10€ d’entrée

 

Jeu 11- L’église Saint-Sulpice et la chapelle de l’Assomption (style rocaille), ouverte uniquement pour nous. Chef d’œuvre de style classique avec sculptures de Jean-Baptiste Pigalle, peintures murales de Delacroix récemment restaurées, boiseries Louis XV de la sacristie…et le fameux gnomon. Une église qu’on croie souvent, à tort, connaître mais dont on méconnaît les trésors. 14h30 devant la mairie du VIe arrondissement. 12€

 

Lun 15 - L’Hôtel de Ville de Charenton-le-Pont dans le pavillon Antoine de Navarre. Superbe bâtiment, début XVIIe, en brique et pierre. Seul vestige, classé, des nombreuses résidences aristocratiques qui se trouvaient à la confluence de la Seine et de la Marne ! Salle du chancelier Séguier, escalier d’honneur, salle du conseil municipal, salle des mariages (qui a gardé ses poutres peintes du début du XVIIe comme le bureau du maire et la salle de réunion), charpente... Tapisseries, tableaux, meubles, buste d’Henri IV permettent d’évoquer une ville dont l’histoire a toujours été liée, pour le meilleur et pour le pire, à celle de Paris. Ouvert uniquement pour nous.  10h M° Charenton-Ecoles, devant l’église Saint-Pierre (25 places). 12€

 

Mer 17- La maison de Clemenceau et son jardinLe Tigre a vécu 35 ans dans cet appartement, au décor inchangé, qui a gardé les meubles et de nombreux objets ayant appartenu à Clemenceau. Affiches, journaux, tableaux de Manet, Monet, Blanche Hoschédé, buste de Rodin permettent de retracer la vie de cet homme politique hors norme. 14h30 devant le 8 rue Benjamin Franklin (20 pl). 12€ + entrée

 

Ven 19 -  L’intérieur de l’atelier d’une femme sculpteur ouvert uniquement pour nous. C’est Chana Orloff (1888-1968) qui a demandé à Auguste Perret de construire cette maison atelier où a été réalisée une grande partie de son œuvre. Il est exceptionnel de pouvoir admirer des sculptures dans le cadre où elles ont été créées, et c’est encore plus exceptionnel quand ce cadre a été conçu par un très grand architecte. Née dans une famille juive, en Ukraine, Chana Orloff est une des meilleures représentantes de l’Ecole de Paris même si elle a été un peu oubliée. Oubliée parce qu’elle n’a jamais appartenu à un courant artistique bien défini, parce que c’était une femme … Elle a côtoyé et réalisé les bustes de nombreux artistes des années folles dont certains habitaient, comme elle, la charmante villa Seurat : Soutine, Jean Lurçat, Anaïs Nin, Henri Miller. 14h30 devant le 7bis villa Seurat (par M° Alésia) (20 places). 12€ + 5€ d’entrée

 

Mar 23 - La cathédrale orthodoxe russe. Ce superbe bâtiment à coupoles possède de nombreuses icônes, que nous décrypterons, puis nous pénètrerons dans la crypte, aux couleurs chatoyantes, qui sera ouverte uniquement pour nous et nous plongera dans l’ambiance slave. Nous évoquerons ensuite la religion orthodoxe qui a joué un rôle majeur dans la formation du peuple russe. 14h30, au 12, rue Daru. 12€ + entrée

 

Jeu 25 - Le musée d’Ennery ouvert uniquement pour nous. C’est un somptueux hôtel particulier du XIXe, construit pour Clémence d’Ennery, qui abrite aujourd’hui sa collection de petits objets orientaux illustrant la vie quotidienne et les croyances de la Chine et du Japon. Coffres précieux, racines sculptées, céramiques, netsuke, masques, du XVIIe au XIXe sont d’un intérêt exceptionnel ! Ils sont généralement présentés dans des vitrines d’inspiration asiatique, fabriqués par Gabriel Viardot, le grand spécialiste français des meubles inspirés par l’Extrême-Orient. 14h15 précises au 59 avenue Foch par Métro Victor Hugo. (15 places). 15€ Uniquement sur inscription avec payement à l’avance 

 

Dim 28 - L’Abbaye du Val-de-Grâce réalisée à la demande d’Anne d’Autriche : chapelle de Mansart, coupole avec fresque de Mignard, Cloître, salle capitulaire et Musée de la Médecine. Un ensemble unique à Paris ! 14h30, au 2, rue du Val-de-Grâce (par RER B Port Royal). (30pl). 12€ + entrée

 

Mar 30 La cathédrale arménienne. Unique à Paris, cet élégant édifice à coupole inspiré des églises d’Arménie et orné de mosaïques, de peintures et de sculptures nous permettra de retracer l’histoire d’une des plus anciennes Eglises chrétiennes d’Orient, entre catholicisme et orthodoxie. Seule visite de l’année. 14h, M° Alma Marceau, devant le 1, av. Montaigne. (25 pl). 12€

 

Mer 31- Le Palais de Justice en activité. Après un petit historique sur l’histoire de ce monument - qui a joué un rôle déterminant dans l’histoire de Paris - et quelques explications sur le fonctionnement de la Justice, nous assisterons à des procès : correctionnel, appel et, peut-être, assises. Il est beaucoup question aujourd’hui de réformer l’appareil judiciaire mais peu de gens en France ont, réellement, compris comment elle fonctionnait. 12h, M° Cité, côté Marché-aux-Fleurs. (30 places). 12€

 

 

FEVRIER

 

Sam 3 – Le Conseil constitutionnel. Comme le Conseil d’Etat, il occupe une partie du Palais Royal construit pour Richelieu. Ce fut la demeure d’Anne d’Autriche et du jeune Louis XIV avant de devenir résidence de la famille d’Orléans. Grand escalier d’honneur aménagé pour le duc de Chartres, fils aîné du roi Louis Philippe, Salle à manger qui a gardé intégralement son décor réalisé par Fontaine, salons Napoléon III et la salle de séance. Histoire et fonctions du Conseil constitutionnel.  14h20 précises au 2 rue de Montpensier. (30 pl). 16€ entrée comprise + c d’identité. Uniquement sur inscription avant le 30/1 avec payement à l’avance de la conférence auprès d’Annie Meyer 19 Av. Georges Duhamel - 94000 Créteil Par mail : meyer.annie@orange.fr – par téléphone : 01 43 39 33 30. 16€

 

Dim 4 -  Hôtel de Soubise une des plus belles demeures du Marais. Pendant les guerres de religion, ce fut l’Hôtel des Guise et c’est probablement là qu’a été organisée la Saint Barthélémy.  L’intérieur a été réaménagé somptueusement au XVIIIe siècle. Chambre d’apparat avec alcôve, salons de style rocaille (les plus réputés de Paris), peintures de Boucher, Fragonard, Natoire… ce fut un des hauts lieux de la vie mondaine, animé par le Maréchal de Soubise, un protégé de Mme de Pompadour.  14h30 au, 60, rue des Francs-Bourgeois (25pl). 12€ + entrée.

 

Lun 5 -  Goûter dans une ancienne maison close. Un magnifique escalier avec piliers en marbre, un vitrail, des plafonds dorés… un décor somptueux qui rappelle ce que fut cet établissement à l’époque de Napoléon III. Un endroit chaleureux et feutré idéal pour évoquer le Paris mondain, les grandes horizontales et l’histoire de la prostitution. 15h30 M° Bonne-Nouvelle sortie angle Bonne-Nouvelle rue Mazagran (30 places) 12€  + goûter obligatoire (9€) avec  boisson chaude (café, chocolat, thé), et 3 mini viennoiseries. Uniquement sur inscription avec payement à l’avance de la conférence auprès d’Annie Meyer 19 Av. Georges Duhamel - 94000 Créteil Par mail : meyer.annie@orange.fr – par téléphone : 01 43 39 33 30

 

Mar 6 - Le Palais de la Porte Dorée. Un superbe monument de style Art déco ! Construit par l’architecte Albert Laprade pour l’exposition coloniale de 1931, classé monument historique depuis 1987, il a été entièrement rénové en 2007. Salle des fêtes entourée d’une peinture murale de 600m2 et éclairée par des lampadaires de Subes, le salon Paul Reynaud, avec des peintures illustrant les différentes religions, aménagé par Ruhlmann et le salon Lyautey consacré à l’Asie. Un décor exceptionnel qui éclaire l’histoire coloniale d’un jour nouveau. 14h30 devant le Palais au 293 avenue Daumesnil (par M° porte Dorée) (30 pl). 12€

 

Jeu 8 - L’Oratoire du Louvre. Construit à la demande du cardinal de Bérulle au XVIIe, il est devenu, à la demande de Louis XIII, chapelle royale. C’est aujourd’hui un temple protestant qui sera ouvert uniquement pour nous. D’un style baroque tempéré, avec un plan unique à Paris et une rotonde elliptique construite par Lemercier (l’architecte de la chapelle de la Sorbonne et de l’église St Roch) qui abrite aujourd’hui une sacristie et une salle haute. 14h30 devant le 145 rue saint Honoré par le Métro Louvre-Rivoli (30 places). 12€ + 3€ d’entrée

 

Mer 14 - Musée Henner ouvert après plusieurs années de restauration. Installé dans un ancien hôtel particulier de la plaine Monceau, il a gardé, en partie, son décor d’origine : plafond néo-Renaissance, jardin d’hiver, salle orientalisante. Jean-Jacques Henner (1829-1905) fut un peintre officiel, comblé d’honneur, mais son style, inclassable, est un mélange d’idéalisme, de réalisme et de référence à la Renaissance. Portraitiste, peintre d’histoire et de scènes de genre, paysagiste … les tableaux et les esquisses exposés permettent de retracer une carrière très variée de son Alsace natale à Paris en passant par la Villa Médicis. 14h30 devant le 43 avenue de Villiers. (25 places) 12€ + entrée.

 

Ven 16 -  Le XIIIe Arrondissement, pendant les fêtes pour le Nouvel An chinois. Danses du lion (sous réserve), intérieurs de lieux de culte bouddhistes, galeries marchandes. L’entrée dans l’Année du Chien sera pour nous l’occasion de nous immerger dans une immigration originale aux croyances et au fonctionnement surprenants. 14h30, M° Maison Blanche, devant le 129,  av. d’Italie. 12€

 

Jeu 22 - Le collège des Bernardins superbement restauré.  Nef cistercienne de 70m du XIIIe siècle, sacristie. Nous complèterons la visite par la seule chapelle médiévale subsistante dans le quartier, seul vestige d’un autre collège, disparu, et qui est aujourd’hui une église orthodoxe roumaine. 14h30 M°Maubert-Mutualité devant le café « le métro ». (30 places). 12€ (pas d’entrée)

 

Ven 23 - Le musée Landowski à l’intérieur du musée des Années Trente. Fermé pendant quelques années, le musée Landowski a ouvert en septembre à l’intérieur du musée des Années Trente. Superbement aménagé, il permet une vue d’ensemble sur l’œuvre, originale et variée, de l’auteur du Christ de Corcovado.

 Ensuite, peintures, sculptures, céramiques, mobilier nous plongeront dans l’ambiance des Années folles. Période d’innovations techniques, économiques, sociales, architecturales et artistiques. Un musée très riche ! 14h15 devant le musée 28 avenue André Morizet (par M° Marcel Sembat) 25 places. 12€ + entrée

 

Sam 24 - Le Conseil d’Etat à l’intérieur du Palais-Royal. Construit pour Richelieu, le Palais Royal fut la demeure d’Anne d’Autriche qui s’y installa avec Louis XIV. Le Régent, Philippe Egalité, Louis Philippe, Jérôme Napoléon s’y succédèrent. C’est donc dans un lieu chargé d’histoire que siège cette institution prestigieuse et, paradoxalement, mal connue. Grand escalier d’honneur avec décor peint en trompe-l’œil par Demachy, salle des pas perdus, salon des Trophées, ancienne salle à manger de la duchesse d’Orléans aménagée par Constant d’Ivry, salle d’assemblée générale… Un décor somptueux avec tapisseries des Gobelins et tableaux permettant de retracer l’histoire d’hommes et de femmes illustres et la création du Conseil d’Etat. 15h50 précises, place du Palais Royal, devant le Louvre des Antiquaires, face au Conseil d’Etat. (30 pl). 18€ entrée comprise + c d’identité Uniquement sur inscription avant le 15/2 avec payement à l’avance de la conférence auprès d’Annie Meyer 19 Av. Georges Duhamel - 94000 Créteil Par mail : meyer.annie@orange.fr – par téléphone : 01 43 39 33 30

 

Mer 28 - L’Eglise St Germain l’Auxerrois. Face au Louvre, paroisse des rois de France puis des artistes logés au palais, elle fut surnommée « le Saint Denis du génie et du talent ». On dit que ce sont ses cloches qui sonnèrent le signal de départ du massacre de la Saint Barthélémy. Son histoire mouvementée permet d’évoquer plusieurs périodes dramatiques qui ont marqué Paris.  De nombreuses œuvres d’art rendent la visite particulièrement intéressante : 2 retables du XVIe, un banc d’œuvre réalisé sur des dessins de Le Brun, vitraux du XVIe, nombreuses statues… 14h30, M° Louvre-Rivoli, sortie « rue Amiral de Coligny ». 12€

 

 

 

 

 

 

Suivre une visite

-                Quand le nombre de places n’est pas limité, vous n’avez pas besoin de vous inscrire (sauf si vous êtes en groupe).

-                Quand le nombre de places est limité (c’est indiqué), l’inscription est conseillée. Pour les autres visites, vous n’avez pas besoin de vous inscrire

 

Vous pouvez retrouver ces visites sur les sites internet : www.parisbalades.com/merle

                                            http://merle.visites.free.fr

Elles figurent aussi parfois dans l’Officiel des Spectacles

 

SIMPLIFIEZ-VOUS LA VIE

Pour recevoir régulièrement le programme et ne pas passer à côté des visites les plus exceptionnelles qui ne figureront pas toujours dans la presse, deux solutions possibles : 
    -  me communiquer votre adresse mail

 -  envoi d’une ou plusieurs enveloppes timbrées