Ségolène Lefèvre

Guide-interprète, agréée par le Ministère de La Culture
Français – Allemand

15, rue Cépré
75015 Paris
e.mail : segolenelefevre_yahoo.com (remplacer _ par @)

 

 

Paris – Ile de France

Visites découvertes

 

 

Paris : ses musees

Le musée du Louvre : Demeure des rois de France avant que Louis XIV n’installe la cour à Versailles, le plus grand musée du monde, de par sa taille et la richesse de ses collections vous ouvre ses portes. Partons à sa découverte suivant, par exemple, l’un de ces fils conducteurs :
-                    Les chefs-d’œuvre du Musée du Louvre
-                    La peinture italienne
-                    De David à Delacroix : les grands formats du XIXème siècle
-                    Les vestiges médiévaux du Louvre
-                    Le palais du Louvre, huit siècles de transformation

la galerie d’Apollon, palais du Louvre : La galerie d’Apollon est un chef-d’œuvre unique de 118 sculptures, 41 peintures, 28 tapisseries enchâssées dans la voûte et le décor des murs. Conçue sous Louis XIV, mais inachevée pendant près de 200 ans. De Le Brun à Delacroix, des dizaines d’artistes français vont contribuer à sa décoration.
Depuis 1861 la galerie abrite la collection de vases et pierres dures de Louis XIV, complétée en 1887, par un trésors inestimable : les diamants de la couronne.

Le musée d’Orsay : Venez découvrir ou de redécouvrir, la gare, dans laquelle le XIXème siècle, s’est constitué son propre Louvre. Le plus grandes figures de l’art du XIXème siècle se réunissent sous la voûte de fer et de métal de cette ancienne gare : Delacroix, Millet, Manet, Monet, Cézanne….

Le musée bourdelle : Musée édifié en 191, dans les ateliers de l’artiste, ce lieu propose un panorama exceptionnel de l’œuvre d’Antoine Bourdelle.

Le musée Rodin : Ouvert depuis le 4 août 1919, le musée Rodin présente marbres, bronze, cires, terres cuites, céramiques, peintures, dessins provenant de la collection personnelle d’Auguste Rodin, que l’artiste a léguée à l’Etat. Une visite qui peut-être complétée par la visite de sa propriété à Meudon, où sont conservés les plâtres qui révèlent la genèse de ses œuvres.

Le Musée Jaquemart-André : L’histoire d’une passion commune, celle d’un ménage de collectionneurs de la haute bourgeoisie du Second Empire, Edouard André et Elie Jaquemart. Collectionneurs avisés, ils ont réunis, en un somptueux hôtel particulier les chefs d’œuvres de Rembrandt, Fragonard, Tiepolo, Mantegna, Boucher…

Le musée Marmottan-Monet : Ancien hôtel de Valmy, acquis en 1882 par Jules Marmottan, le musée a été légué à l’Académie des Beaux-Arts en 1932. Au fil des années, le musée allait devenir un haut lieu de l’impressionnisme.
Le musée conserve également l’exceptionnelle collection de manuscrits enluminés de Wildenstein.

Le musée Nissim de Camondo : Reconstitution d'une demeure aristocratique du XVIIIe siècle. Ce musée présente un ensemble exceptionnel de meubles, tableaux, tapis, porcelaines et orfèvrerie disposés dans un hôtel particulier en bordure du parc Monceau. Cette demeure et ses collections furent léguées en 1935 à la France par le Comte Moïse de Camondo en mémoire de son fils Nissim mort au combat en 1917.

 

Paris : ses Monuments et ses sites

 

La tour Eiffel : Cette gigantesque pile de pont construite pour la durée d’une exposition, est très vite devenue le symbole de Paris et le monument le plus visité de France.

L’opéra Garnier : Construit par Charles Garnier de 1861 à 1875, au cœur du Paris moderne, l’opéra Garnier est un spectacle à lui seul. Splendeur du second Empire, apogée du style Napoléon III, ce palais vous conduit en plein cœur d’un monde de fées, de muses, de dieux, de fantôme, en plein envoûtement lyrique.

Les Grands Magasins : une invention révolutionnaire bien parisienne que nous emprunteront les Etats-Unis et le Japon. Le premier grand magasin à ouvrir ses portes est le Bon Marché en 1852, suivi du Printemps, la Samaritaine et les Galeries. C’est l’époque où le commerce triomphe. Ces temples de l’achat, de la consommation s’implantent au cœur de quartiers d’affaires. Les grands magasins sont l’univers d’une puissante bourgeoisie d’affaires, dont on retrouve les traces au siège de la BNP ou de la Société Générale.

La Sainte-Chapelle : Véritable châsse de lumière, la Sainte-Chapelle est destinée à revoir les reliques de la Passion achetées par Saint Louis à l’empereur Baudouin II. La chapelle haute avec ses 600 m2 de verrière offre un des ensemble les plus complets de cette époque.
Un joyau de l’époque gothique.

Les invalides : Plus de trois siècles d’Histoire de la France et de ses soldats habitent les Invalides, construction monumentale, voulue par Louis XIV, pour accueillir ses soldats blessés ou trop âgés pour combattre. Au fil des ans, et malgré les transformations que notre pays a connu – de la Royauté à la République, sans oublier la Révolution et l’Empire – la vocation de l’hôtel a finalement été respectée.
Aux témoins vivants que demeurent les actuels pensionnaires sont venus s’ajouter les souvenirs de notre histoire militaire, que conservent le musée de l’ordre de la libération, le musée de l’armée et le musée des plans et reliefs.

Cafés parisiens : Du café de Flore au Procope, en passant par les Deux Magots, trois célèbres cafés de saint-Germain des Prés nous invite à une lecture de l’histoire du Paris historique et littéraire.
Visite qui peut se clôturer par un goûter dans les somptueux salons du Procope.

L’hôtel de Beauvais :
En plein cœur du Marais, cet hôtel de prestige fut construit à partir de 1654 par Antoine Le Pautre pour Catherine Bellier, épouse de Pierre de Beauvais et première femme de chambre de la reine Anne d’Autriche.
En 1763, l’hôtel reçut pendant cinq mois le jeune Mozart lors de sa première tournée parisienne.
Il accueille aujourd’hui la Cour Administrative d’Appel.

Le jardin du Luxembourg : Une promenade dans les célèbres jardins du Luxembourg peut devenir une découverte de ses célèbres monuments sculptés et du  palais de Marie de Médicis, qui sera tour à tour, demeure princière, prison, musée et aujourd’hui palais du Sénat.

Le Canal Saint-Martin : Pensé par Louis XIV, creusé dès 1802, le canal Saint-Martin ne fut achevé que sous la Restauration en 1825.
Haut lieu de l’industrie parisienne, les rives du canal nous offrent aujourd’hui une promenade autant historique que romantique.

Le cimetière du Père-Lachaise : Quand le Père-lachaise fut créé, les parisiens habitués à se faire enterrer dans et à côté des églises, marquèrent des réticences à s’expatrier ainsi loin de Paris. Aussi les autorités organisèrent elles le transfert des restes d’Héloïse et Abélard, Molière et La Fontaine. La perspective d’être enterré auprès de personnalités si illustres provoqua un engouement pour la nouvelle nécropole. Une promenade toute particulière en hommage à Colette, Thiers, Jim Morrison, Chopin, Edith Piaf…

 

Paris : ses quartiers

 

Le quartier des halles : le ventre de Paris, de Louis VI le Gros à Pompidou.

Le Louvre du palais au musée : Une occasion de retracer l’histoire du Louvre, de son voisin palais des Tuileries et de son quartier, à travers une promenade en plein air.

Les passages couverts : Connu u méconnus, les passages couverts vécurent des heures de gloire, d’oubli et d’abandon, pour conquérir, à nouveau, les amoureux de Paris. Une promenade dans le Paris de Balzac, Zola, et Céline.

La Sorbonne et le quartier latin: La célèbre université parisienne doit son nom à son fondateur, Robert de Sorbon, confesseur du roi de France, Saint-Louis. Née au XIIIème siècle, la Sorbonne demeure aujourd’hui, temple du savoir, mythe des étudiants du monde entier.
Découverte d’un quartier antique….

L’île de la Cité : Du cloître Notre-Dame à la place Dauphine.

L’île Saint Louis : L’île Saint-Louis était à l'origine formée de deux îlots: l'île aux vaches (car ce n'était qu'un champ de pâturage) et l'île Notre-Dame où avaient lieu les duels judiciaires durant le Moyen-Age.
Ce n'est qu'au XVIIè siècle que les deux îlots furent réunis par Marie, entrepreneur général des ponts, avec l'aide de deux financiers: Le Regrattier et Poulletier. A cette époque seigneurs et financiers y font construire leur demeure et on peut y découvrir encore aujourd'hui de splendides Hôtels particuliers. 

L’ancien village d’Auteuil : A la découverte des chef d’œuvre d’architecture de Guimard, Mallet-Stevens ou Le Corbusier.

Le village de Montmartre : Un village en plein cœur de Paris, vivant encore de l’exploitation de sa vigne, de cafés, qui gardent le souvenir dun Toulouse-Lautrec ou d’un picasso et la fameuse basilique.

La nouvelle Athènes : Découverte du Paris artistique au XIX° siècle. La maison d’Edouard Manet, les endroits fréquentés par Vuillard, Bonnard, Van Gogh, Jarry, Wagner, Talma et la maison mortuaire de Zola…Belles demeures méconnues de la rue Ballu. L’église de la Trinité et son somptueux décor Napoléon III.

 

 

Paris : ses environs

 

Château de Versailles : Incontournable palais féerique aux accents baroques, le château de Versailles est l’un des châteaux les plus connus du monde. Mais Versailles, c’est aussi tout un domaine plus mystérieux : le parc avec ses parterres et ses surprenants bosquets, le grand et le petit Trianon et encore le hameau de Marie-Antoinette, qui méritent une visite à eux seuls.

La cathédrale Saint-Louis de Versailles : A Saint-Louis, le dernier des Mansart persista à s’inspirer de la grâce baroque. On admire encore sa façade et ses tourelles mouvementées et à l’intérieurs des trésors de peinture contemporains à l’église.

Versailles, le quartier Notre-Dame: Alors que les travaux du château battaient leur plein, Mansart fut chargé de dessiner une ville nouvelle entre le château et l’étang de Clagny. Eglise, marché, bailliage trouvèrent leur place dans ce quartier. Un quartier que les grands et les moins grands ne se lassèrent pas d’habiter.

le parc de Saint-Cloud : vaste espace vert où résidèrent Philippe d’Orléans et Napoléon III, le parc de Saint-Cloud est avant tout l’œuvre de Le Nôtre, qui réussit là l’une de ses plus belles réalisations. S’il a perdu son palais, le parc a conservé ses plus beaux décors.

La basilique Saint-Denis : Important centre mérovingien, premier sanctuaire carolingien, sous l’impulsion de l’abbé Suger, la basilique est le premier édifice a se lancer dans l’aventure gothique.
A Saint-Denis sont conservés les regaliae (insignes royaux) et sont inhumés presque tous les rois de France. Les cendres de Louis XVII, l’enfant du Temple, ont été transférées en juin 2004 à Saint-Denis.

Le château de Breteuil : L’histoire d’une famille au cœur de l’histoire de France. Découvrez le château de Breteuil et ses inestimables trésors, ses jardins et ses contes de Perrault qui sont venus se nicher dans les communs ou dans le parc. Une visite rendue plus vivante encore par les personnages de cire du musée Grévin.
Accueil par le Marquis et la Marquise de Breteuil, propriétaire du château et possibilité d’organiser un goûter ou un dîner sur place servis par un traiteur.

Le château de Chantilly : Situé à quelques kilomètres au Nord de Paris, le domaine de Chantilly mérite un détour ! Le connétable Anne de Montmorency, le Grand Condé et le duc d’Aumale (cinquième fils de Louis Philippe) sont les seigneurs qui ont marqué de leur empreinte le château de Chantilly. Un hameau, 115 hectares de parc dessiné par le Nôtre, l’incroyable collection du duc d’Aumale, amateur d’art et bibliophile n’attendent que votre visite.

Le château d’Ambleville : Au cœur du Vexin français, le château d’Ambleville est un édifice construit au XVIème siècle par les seigneurs de Villarceaux il est entouré de jardins d’inspiration italienne reconstitués par la Stéphanie de Villefranche.  

La maison de Gustave Caillebotte a Yerres : Peintre impressionniste moins connu, Caillebotte en vous ouvrant les portes de sa maison vous invite à un voyage dans son intimité et à une découverte du jardin anglais dans lequel il aimait à peindre l’eau, le canotage, ses proches…

 

Expositions temporaires :

 

                        Ingres

Musée du Louvre, 20 février 2004 au 15 mai 2006

Figure majeure de la peinturedu XIXème siècle, celui que l’on a trop longtemps enfermé dans une image de peintre académique est en réalité un artiste moderne, qui a exer é une influence certaine sur Picasso et Matisse. 
 

Le Bestiaire médiéval

Bibliothèque nationale, 10 octobre 2005 au 7 janvier 2006

Une exposition qui donne à voir, à travers 80 manuscrits enluminés l'animal dans les livres médiévaux, ses représentations et les croyances qui lui sont associées. En explorant le bestiaire, l'exposition dévoile une certaine conception médiévale du monde.

 

La philips collection

Musée du Luxembourg, 30 novembre 2004 au 26 mars 2006

Un ensemble extraordinaire de soixante-sept chefs-d’œuvre en provenance de l’un des plus importants et anciens musées privés d’art moderne au monde, la Collection Philips de Washington.
Une collection d’une étonnante cohérence, qui souligne le lien entre les grands maîtres de la modernité européenne et les artistes américains d’après-guerre.

 

David, le portrait par excellence

Musée Jaquemart-André, 4 octobre 2004 au 31 janvier 2006

Chef de file du mouvement néo-classique, le peintre Jacques-Louis David (1784-1825) reçoit un magnifique hommage au musée Jaquemart-André, à travers la présentation d’une soixantaine d’œuvres dont le fameux Marat assassiné.

 

L’art russe dans la 2nde moitié du XIXème siècle, en quête d’identité

                        Musée d’Orsay, 20 septembre 2005 au 15 janvier 2006

Dans la seconde moitié du XIXème siècle, les peintres russes s’éloignent des modèles enseignés par l’Académie des Beaux Arts de Saint Pétersbourg, sous influence occidentale, pour opérer un retour aux sources nationales. Une exposition monumentale, qui pour la première fois présente des œuvres qui n’ont jamais quitté la Russie.

 

Camille Claudel (1864-1943)

Musée Marmottan, 4 octobre au 31 janvier 2006

Elève et maîtresse de Rodin, Camille Claudel, dans l’ombre du grand sculpteur, sculpta, avant de sombrer dans la maladie, un ensemble d’œuvres majeures.
Une visite qui peut être couplée avec une découverte de l’œuvre de Rodin au musée d’Orsay et à l’hôtel Biron.

 

_______________


Carte Paris balades